Cdiscount s’attaque au domaine des loisirs

Après le lancement récent de ses offres voyage, Cdiscount enrichit son catalogue en investissant le domaine des loisirs. La filiale d’e-commerce de Casino a à coeur d’y créer un véritable écosystème. Son volume d’affaires d’un peu moins de 4 milliards d’euros en 2018 le prédispose d’ailleurs dans cette nouvelle aventure.

Un partenariat stratégique

Cdiscount entend proposer à ses 9 millions de clients des activités, dans lesquelles petits et grands trouveront leur compte. Un projet que l’enseigne compte concrétiser, en liant un partenariat Funbooker, start-up de référence dans le domaine des loisirs. Très prochainement, il sera ainsi possible de réserver sur Cdiscount, des activités à sensation comme l’escape game, la chute libre, ou encore le saut à l’élastique. Pour les enfants, des événements organisés dans des sites de loisirs ou à domicile sont au menu. D’autres exclusivités comme les simulations de réalité virtuelle, des séjours en famille dans des fermes pédagogiques, ou encore des cours de cuisine viendront compléter le lot.

François Albenque, directeur du développement de Cdiscount, se veut très confiant dans ce partenariat avec Funbooker. Il y voit, entre autres, le meilleur moyen d’investir le marché des loisirs français, pesant des milliards d’euros mais « encore très peu digitalisé ».

A propos de Funbooker

Une chose est certaine : Cdiscount n’a pas jeté son dévolu sur Funbooker par hasard. Lancée en novembre 2017, cette startup présente effectivement un catalogue d’environ 3 000 activités. Parmi elles figurent l’accrobranche et des vols en soufflerie indoor. Ces activités sont organisées par des acteurs de renom dans leur domaine respectif. Julien Ampollini, président et cofondateur de Funbooker, parle d’un panel d’offres dédié essentiellement aux familles. Vers juin 2019, la startup projette aussi de lancer des activités pour des entreprises (week-end d’équipe ou séminaire). Son partenariat avec Cdiscount s’inscrit d’ailleurs dans une logique de diversification, mais aussi d’amélioration des offres. Il s’agit par exemple de proposer une meilleure description de l’activité, un meilleur rapport qualité prix, ou encore des conditions d’utilisation et d’annulation plus flexibles et plus transparentes.

Pour Funbooker, travailler avec Cdiscount marque surtout une nouvelle étape dans l’élargissement de ses offres de loisirs. La startup prévoit d’ailleurs d’autres partenariats sur le web, mais aussi avec des comités d’entreprises. A titre informatif, elle prépare une levée de fonds cette année 2019, après avoir pu réunir 1,3 million d’euros sur « business angels » et Bpifrance.

Conclusion : Le domaine des loisirs intègre désormais la stratégie de base de Cdiscount. Pour s'assurer un succès fulgurant, l'enseigne a lié un partenariat avec Funbooker.

Cdiscount, le géant français de la vente en ligne

Cdiscount est une référence en matière de e-commerce en France. Créé en 1998 par les frères Charle, le site doit surtout sa notoriété à
Lire la suite ....

Le nouveau système de chauffage de Cdiscount

En décembre 2018, le groupe Casino a lié un partenariat avec la start-up Qarnot. Son but est d’agrémenter les magasins et dépôts de Cdiscount, d’un système
Lire la suite ....

La Foire aux Vins de Cdiscount

Lorsqu’il s’agit de remplir sa cave à vin, encore très peu d’amateurs se tournent vers Cdiscount. Ce grand nom de l’e-commerce vend pourtant du vin depuis déjà
Lire la suite ....

Une offre de mutuelle sur Cdiscount

Après avoir investi le secteur des voyages en 2017, et plus récemment dans
Lire la suite ....

Les premiers éléments de l’alliance SNCF-Cdiscount

A travers son site de vente en ligne de billets Oui.sncf, SNCF vient de lier un partenariat stratégique avec Cdiscount. Une alliance qui permet au géant de l’e-commerce d’élargir
Lire la suite ....